l’agneau, les oeufs et l’oecuménisme

zurbaran_-_agneau_small

L’Agneau Pascal est assez symbolique du cousinage des trois grandes religions monothéistes. Même si la Pâque juive, l’Aïd des musulmans et la Pâque des chrétiens ont des significations différentes, elles ont en commun cette tradition de rappeler le sacrifice d’Abraham décrit dans la genèse. Abraham aurait donc été Juif, Chrétien et Musulman, successivement ? ou en même temps ? Cela met en lumière la stupidité des haines viscérales, des guerres et des crimes qui ont depuis des siècles, et malheureusement encore aujourdhui, déchiré ces peuples frères. Pourtant, ces familles réunies un jour de fête autour d’un plat semblable, quoi de plus sensiblement chaleureux, humain et universel ? C’est à désespérer. Je me demande si des croyances susceptibles de vous faire sacrifier l’être que vous avez le plus cher au monde, le fils unique Isaac, ne portaient pas en elles-mêmes une prédestination certaine à la violence.

Pour en revenir à des considérations plus légères, l’agneau de lait que je préfère, c’est celui de Barèges.

Une autre tradition amusante est de manger une omelette le matin de Pâques. Je ne sais pas si cela se pratique dans toute la France, ou seulement dans le Sud. Certains voient dans l’œuf le symbole de la renaissance, celui de la résurrection. Mais l’église interdisait les œufs pendant le carême parce quil y en avait trop après 40 jours. Ainsi on en donnait aux enfants, et on mangeait d’énormes omelettes avec de la fressure d’agneau (poumons, foie, rate et cœur) ou du saucisson, du boudin selon les régions.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

À propos de archestratos

le blog d'un aubergiste, c'est à dire hôtelier, restaurateur et cuisinier de la france profonde. Syndicaliste, humaniste, democrate
Cette entrée a été publiée dans air du temps. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.